Loading...
REGALI 2018-04-16T12:19:16+00:00

Le Régali – bar-salle-des-fêtes-boulodrome-platanes – nous est tombé dessus en 2016. On ne tourne pas le dos à un lieu de la sorte. Le Régali dans les mémoires qui nous reviennent a été le siège de cercles de boules, lieu de repli de républicains espagnols, salle de boxe, salle de mariage, de lotos, de poker et lieu de tournage du deuxième film de Robert Guédiguian : Rouge Midi. Nous occupons le Régali de même qu’il nous occupe. Il existe à travers la Machine Pneumatique mais aussi dans tous les micros usages que chacun y invente ou que chacun poursuit : parties de pétanque, bar, boite à livres, marché paysan, mots croisés de la Provence du matin, chorale, marché de Noël, conversation en anglais, cercle littéraire, pique-nique, départ à la retraite, fête des écoles, restaurant du midi, fanfares. Tout un fatras de vie qui dit la vie d’ici-bas.

Et on y retrouve : des écoles, des enfants, des clubs de retraités, des hommes, des femmes, des vieux, des jeunes, des CIQ, des cercles littéraire, des Gitans, des Bretons, des Kabyles, des Auvergnats, des Italiens d’avant, des Italiens de maintenant, des nouveaux arrivants. Ceux de St Henri et ceux de St André. Ceux de la Castellane et ceux de l’Estaque Plage. Ceux de Saint Antoine et ceux du Centre Ville. Ceux des Riaux, de Verduron Haut et de Verduron Bas. Ceux de la Pelouque, ceus de l’Estaque Gare, ceux de Mourepiane et ceux de Saint Louis. Ceux qui étaient-d’ici-avant-et-qui-n’y-sont-plus mais qui reviennent tout de même tout le temps. Ceux qui étaient de Paris et qui ont – presque – pris l’accent de ce ceux d’ici. Ceux qui sont venus en TGV et ceux qui sont venus à pied, en avion, en bateau, à bicyclette tôt le matin ou tard le soir.