vendredi 8 décembre 2017 – 20H

Sibongile Mbambo : chant et percussions

Wim Welker : guitare

Lamine Diagne : flûtes, sax et chant diphonique

Dimitri Reverchon : percussions

Chanté en Xhosa, langue natale de Mandela, le projet de Sibongile Mbambo raconte des histoires sur sa relation avec la terre de ses ancêtres, des histoires de fantômes, d’amoureux à leur première rencontre, d’une mère dont l’enfant pleure, d’hommes enchaînés au fond d’une mine… Des histoires de spiritualité et d’humanité. Prenant sa source dans les traditions xhosa des collines et des plaines d’Afrique du Sud, son inspiration plonge dans la réalité urbaine des grandes villes africaines, faites de confrontations et de rencontres. Elle en ressort riche et généreuse, célébrant une culture de l’échange que Sibongile a retrouvée en débarquant à Marseille, éternel creuset cosmopolite. Par sa voix intense et envoûtante, «Bongi» nous plonge dans un univers musical entre jazz et musique traditionnelle africaine.